Elisabeth Maurin

Elisabeth Maurin

En 1983, elle n’est encore que “Sujet” de l'Opéra de Paris quand Noureev la distribue dans Coppelia (Saint-Léon, version de Pierre Lacotte), interprétation qui lui vaut le Prix du Cercle Carpeaux.

En 1985, elle remporte le premier prix du Concours International d’ Osaka avec Manuel Legris, et est promue “Première danseuse”. Distribuée dans les œuvres de Rudolf Noureev comme dans les reconstitutions du 18e siècle réalisées par Ivo Cramér, dans Paquita, Études ou La Fille mal gardée, elle crée Arepo de Maurice Béjart en 1986, et le Magnificat de John Neumeier en 1987. Sur le plateau du tournage de Casse-Noisette pour la Télévision Française – le 23 décembre 1988 – elle est nommée “Étoile”. Elisabeth Maurin a dansé, en outre, avec le Royal Ballet de Londres, l’ English National Ballet, le Ballet de Hambourg, le Ballet de La Scala de Milan, le Ballet de Dresden et le Ballet du Staatsoper de Berlin. Elle fait ses adieux dans Roméo et Juliette ( Rudolf Noureev) en juin 2005. Elisabeth Maurin enseigne à l’Ecole de Danse de l’Opéra de Paris de 2005 à 2008. Et depuis, est chargée de cours et de répétitions (Giselle, Raymonda, Suite en Blanc) auprès du Corps de Ballet de l’Opéra de Paris.

Webmaster Agence Visualinsert - Copyright 2015