Ecole de danse classique

Studios Wladimir Skouratoff

Montpellier

Cyril Atanassoff

Cyril Atanassoff

Il entre en 1953 à l'École de Danse de l'Opéra, est engagé dans le corps de ballet de l'Opéra en 1957, avec le grade de « deuxième quadrille » ; il saute la classe des coryphées et devient « petit sujet » en 1958, « grand sujet » en 1960, puis premier danseur en 1962. Il est nommé danseur étoile en 1964.

À ses débuts, il crée des ballets de Peter Van Dijk, Michel Descombey, George Skibine et s'affirme dans La Damnation de Faust créée pour lui par Maurice Béjart (1964). Il participe à la création parisienne de ballets de George Balanchine (Concerto Barocco) ou de Maurice Béjart (Le Sacre du printemps), un des rôles qu'il a le plus marqué de sa personnalité. Il crée le rôle de Frollo dans Notre-Dame de Paris (1965) de Roland Petit auquel il succèdera dans celui de Quasimodo qui deviendra un de ses plus grands rôles. Aussi à l'aise dans le ballet romantique ou classique, il assure la première représentation de la version scénique de La Sylphide de Filippo Taglioni remontée en 1972 par Pierre Lacotte pour la télévision française, puis la première version intégrale à l'Opéra de La Belle au bois dormant dans la chorégraphie d'Alicia Alonso d'après Marius Petipa (1974). En 1983, il sera un impressionnant Abderam dans la version de Raymonda de Rudolf Noureev. Il est un formidable Ivan le Terrible (1976) dans le ballet éponyme de Youri Grigorovitch, d'après le film de Sergueï Eisenstein. En 1979, il crée Orion dans le ballet Sylvia remonté par Lycette Darsonval d'après Serge Lifar. Acteur de caractère également, il s'adapte avec aisance au rôle désopilant de Zeus dans le Pas de Dieux de Gene Kelly. Ses partenaires principales sont Yvette Chauviré, Claude Bessy, Jacqueline Rayet, Claire Motte, Nanon Thibon, Noëlla Pontois,Wilfride Piollet, Claude de Vulpian, Dominique Khalfouni et plus tard Élisabeth Platel et Monique Loudières. Il prend sa retraite à l'âge légal de 45 ans (1986), mais reviendra encore plusieurs fois sur la scène de l'Opéra de Paris en qualité d'invité. Après avoir enseigné la danse classique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), ainsi que pour le Corps de ballet de l'Opéra, il prend sa retraite mais se tient toujours prêt à partager son expérience.

Webmaster Agence Visualinsert - Copyright 2015